Camille Paglia critique la psychologie politiquement correcte

27-03-2014

L’aspiration d’un Chrétien digne de ce nom est de voir et d’évaluer toutes les choses d’ici-bas sous l’angle de Celui qui a créé tout cela et qui nous en a fait connaître le sens ainsi que l’attitude que nous devons adopter tout au long de notre vie. Ce qui est stupéfiant, c’est qu’Il ne l’a pas fait seulement avec des mots, mais aussi par des faits concrets et des exemples. Il nous a notamment appris à aimer aussi bien la vérité que nos semblables, à aussi bien dénoncer l’injustice qu’à la subir et à aussi bien combattre qu’à accepter la souffrance et la mort qui déterminent inévitablement le chemin vers notre destination ultime.

Un Chrétien est, par conséquent, quelqu’un qui, comme le Christ, frappe aussi bien qu’il soigne et qui subit humblement aussi bien qu’il combat hardiment. Le pape François en donne indubitablement le bon exemple. Notre attitude envers l’homosexualité démontre une dualité similaire. Cela veut dire que d’un côté nous traitons avec respect nos semblables avec une préférence sexuelle différente, mais que d’un autre côté, nous ne pouvons pas approuver les actes sexuels qui sont la conséquence de leur préférence. En ce qui concerne les causes de celle-ci, nous devons, en tant que Chrétiens, laisser entrer en ligne de compte toutes les explications possibles avec une neutralité sereine, tandis que nous nous distançons avec un sain doute sceptique des points de vue qui nous sont imposés à grande échelle par certains groupes d’intérêt. (1)  

Une des questions est de savoir si l’homosexualité est innée ou si on doit en chercher la cause dans les expériences des premières phases de la vie.  Seulement dans le cas où une tendance à l’homophilie depuis la naissance serait constatée (comment ?), nous pourrions parler en toute certitude d’une « nature » homophile. Et pourtant, ce terme est maintenant couramment utilisé. Alors que, jusqu’à aujourd’hui, on n’a encore trouvé aucune cause qui peut expliquer le caractère « inné » de cette tendance, il y a beaucoup de choses qui indiquent, de toute façon pour un grand pourcentage, que cette tendance survient par suite de situations ou d’évènements vécus au temps de l’enfance ou de la puberté. La différence entre les deux causes n’est pas d’une importance secondaire. De plusieurs témoignages (systématiquement ignorés) et d’investigations, on peut déduire que l’homosexualité non innée peut être infléchie grâce à une psychothérapie appropriée. Combien de parents d’enfants homosexuels n’aimeraient pas vouloir en faire usage ? (2)

Donnons la parole à ce sujet à une experte par son vécu. Elle est une écrivaine non-conformiste lesbienne féministe et libertine et est donc, dans cette matière, certainement une source non suspecte. Bien que ses opinions soient contraires aux nôtres sur beaucoup de sujets, nous devons l’applaudir pour la manière par laquelle elle se moque de manière cohérente de tout ce qui sent le « political correctness ». Nous considérons son témoignage dans cette matière comme très sincère.

KN/Kath.net, 31/01/2014

La science psychologique se barre la route à elle-même en n’effectuant pas certaines investigations à cause du politiquement correct.

C’est ce que la féministe américaine Camille Paglia (66), professeur émérite d’humanités, a dit elle-même dans une interview à la radio. Du fait de considérations politiques, des évènements de l’enfance qui peuvent avoir un rapport avec l’homosexualité ne sont pas examinés, Paglia critique ‘l’establishment psychologique’.

“Chaque personne homosexuelle que je connais porte en lui une sorte de drame de jeunesse. Quelque chose est arrivé dont nous ne pouvons plus parler aujourd’hui”, selon Paglia dans une interview avec le présentateur de radio conservateur Dennis Prager. Elle reconnaît certains modèles qui apparaissent dans sa propre biographie et dans celle d’autres femmes lesbiennes.

Selon elle, il n’y a pas la “moindre preuve” que les gens seraient homosexuels depuis leur naissance. L’homosexualité est une « adaptation » à certaines circonstances, selon Paglia.

Les modèles les plus évidents se trouvent selon elle chez les hommes homosexuels. Ils ont souvent eu un lien plus fort avec leur mère qu’avec leur père et, en même temps, il y avait une distance entre le père et la mère. La maman a, de ce fait, pris son fils comme égal ou comme ami, au fond comme une âme sœur. Cela peut s’exprimer de différentes manières.La largeur de bande peut aller ici du discret au théatral, selon Paglia.

Aujourd’hui, ces influences de l’âge de l’enfance ne peuvent plus être investiguées. Même simplement en poser la question est taxé “d’homophobe”, selon Paglia. “L’establishment psychologique s’est lui-même éliminé. La psycho-analyse tellement développée dans les années ’70 a complètement disparu. Tout n’est plus que politique. Les féministes causent leur propre faillite en envoyant leurs enfants vers les meilleures écoles où on n’enseigne plus qu’une manière politique d’analyser. Tout ce qui est de l’homme est ‘imposé de l’extérieur par une force externe’. ‘Nous sommes opprimés.’ C’est une façon malsaine et idiote d’envisager la psychologie humaine ».

(1) Nous avons développé ce sujet davantage dans cette rubrique, dans la série d’articles sur “l’ARM et la révolution sexuelle”, parties 4 et 5.

(2) Comme nous l’avons noté dans la série mentionnée ci-dessus, cela ne devrait se faire que sous des conditions bien déterminés, en tenant compte des exigences légales. Un fait important ici est que les chances de succès d’un tel traitement augmentent si l’on commence plus tôt. Il y a apparemment là une première et principale pierre d’achoppement, car cela dépend de la décision et la collaboration d’adultes qui peuvent eux-mêmes être à l’origine de ces « influences de l’âge de l’enfance ».

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s