Confessions d’un ex-avorteur

Dr Bernard Nathanson (1926-2011)

12-09-2021

Source : https://www.catholicnewsagency.com/resource/55401/an-ex-abortionist-speaks (propre traduction)

Le Dr Bernard Nathanson a été cofondateur en 1969 de la National Association for the Repeal of Abortion Laws – NARAL – rebaptisée plus tard National Abortion Rights Action League. Il a également été l’ancien directeur du Center for Reproductive and Sexual Health de New York, alors la plus grande clinique d’avortement au monde. À la fin des années 1970, il s’est retourné contre l’avortement pour devenir un éminent défenseur pro-vie, auteur de « Abortion America » et produisant la vidéo puissamment révélatrice, « The Silent Scream ».

Je suis personnellement responsable de 75 000 avortements. Cela légitime mes références pour vous parler avec une certaine autorité sur la question. J’ai été l’un des fondateurs de la National Association for the Repeal of the Abortion Laws aux États-Unis en 1968. Un sondage d’opinion véridique aurait alors révélé que la plupart des Américains étaient contre l’avortement permissif. Pourtant, en cinq ans, nous avions convaincu la Cour suprême de rendre la décision qui a légalisé l’avortement dans toute l’Amérique en 1973, dont le résultat était l’avortement virtuel à la demande jusqu’à la naissance.

Comment avons-nous fait cela? Il est important de comprendre les tactiques impliquées, parce que ces tactiques ont été utilisées dans tout le monde occidental dans une forme ou une autre, afin de changer la loi sur l’avortement.

La première tactique clé a été de persuader les médias

Nous avons persuadé les médias que la cause de l’avortement permissif était une cause libérale éclairée et avancée. Sachant que si un vrai sondage était fait, nous serions complètement défaits, nous avons simplement fabriqué des résultats de sondages fictifs. Nous avons annoncé aux médias que nous avions fait des sondages et que 60% des Américains étaient en faveur de l’avortement permissif. C’est la tactique du mensonge auto-réalisant. Peu de gens veulent être en minorité.

Nous avons suscité suffisamment de sympathie pour vendre notre programme d’avortement permissif en manipulant le nombre d’avortements illégaux pratiqués chaque année aux États-Unis. Le chiffre réel approchait les 100 000, mais le chiffre que nous avons donné aux médias à plusieurs reprises était de 1 000 000. En répétant le grand mensonge assez souvent, on convainc le public. Le nombre de femmes mourant d’avortements illégaux était d’environ 200 à 250 par an. Le chiffre constamment transmis aux médias était de 10 000. Ces faux chiffres ont pris racine dans la conscience des Américains et ont convaincu beaucoup de gens que nous devions abolir la loi sur l’avortement. Un autre mythe que nous avons transmis au public par le biais des médias était que la légalisation de l’avortement signifierait seulement que les avortements ayant lieu illégalement seraient alors pratiqués légalement. En fait, bien sûr, l’avortement est maintenant utilisé comme une méthode très importante de contrôle des naissances aux États-Unis et le nombre annuel d’avortements a augmenté de 1500% depuis la légalisation.

La deuxième tactique clé était de jouer la carte catholique

Nous avons systématiquement calomnié l’Église catholique et ses « idées socialement arriérées » et nous nous sommes attaqués à la hiérarchie catholique comme méchante pour s’opposer à l’avortement. Ce thème a été répété à l’infini. Nous avons nourri les médias de mensonges tels que « nous savons tous que l’opposition à l’avortement vient de la hiérarchie et non de la plupart des catholiques » et « les sondages prouvent à maintes reprises que la plupart des catholiques veulent une réforme de la loi sur l’avortement ». Et les médias ont bombardé le peuple américain avec tout cela, le persuadant que quiconque s’oppose à l’avortement permissif doit être sous l’influence de la hiérarchie catholique et que les catholiques en faveur de l’avortement sont éclairés et tournés vers l’avenir. Une inférence de cette tactique était qu’il n’y avait pas de groupes non catholiques opposés à l’avortement. Le fait que d’autres religions chrétiennes et non chrétiennes étaient (et sont toujours) monolithiquement opposées à l’avortement a été constamment retenu, ainsi que les opinions des athées pro-vie.

La troisième tactique clé était le dénigrement et la dissimulation de toutes les preuves scientifiques que la vie commence à la conception

On me demande souvent ce qui m’a fait changer d’avis. Comment suis-je passé d’un avorteur de premier plan à un défenseur pro-vie ? En 1973, je suis devenu directeur de l’obstétrique d’un grand hôpital de New York et j’ai dû mettre en place une unité de recherche périnatale, juste au début d’une nouvelle technologie formidable que nous utilisons maintenant tous les jours pour étudier le fœtus dans l’utérus. Une tactique pro-avortement préférée consiste à insister sur le fait que la définition du moment où la vie commence est impossible; que la question est théologique, morale ou philosophique, tout sauf scientifique. La fœtologie rend indéniablement évident que la vie commence à la conception et nécessite toutes les protections et les garanties dont chacun d’entre nous jouit.

Pourquoi, vous demandez-vous peut-être, certains médecins américains, qui sont au courant des découvertes de la fœtologie, se discréditent-ils en procédant à des avortements? Arithmétique simple: à 300,00 $ la fois, 1,55 million d’avortements signifie une industrie générant 500 000 000 $ par an, dont la plupart vont dans la poche du médecin qui pratique l’avortement. Il est clair que l’avortement permissif est une destruction délibérée de ce qui est indéniablement une vie humaine. C’est un acte de violence meurtrière inadmissible. Il faut admettre que la grossesse non planifiée est un dilemme extrêmement difficile. Mais chercher sa solution dans un acte délibéré de destruction, c’est jeter à la poubelle la vaste débrouillardise de l’ingéniosité humaine et abandonner le bien-être public à la réponse utilitaire classique aux problèmes sociaux.

En tant que scientifique, je ne crois pas, mais je sais, que la vie humaine commence à la conception. Bien que je ne sois pas formellement religieux, je crois de tout mon cœur qu’il existe une divinité de l’existence qui nous commande de déclarer un arrêt définitif et irréversible à ce crime infiniment triste et honteux contre l’humanité.

Le Dr Nathanson décrit sa propre évolution. Elle n’est pas complète au moment de sa confession. Il a écrit ces confessions dans son autobiographie : The hand of God, Bernard Nathanson, Regnery Publishing, ISBN 978-0-89526-463-3.

Par la suite, après un long voyage spirituel, il s’est converti à la foi catholique en 1996.

N.D.L.R. L’histoire du Dr Bernard Nathanson n’est pas isolée. Le 29 mars 2019, le film « Unplanned » a été présenté en première aux États-Unis. Malgré l’opposition formelle d’une grande partie de l’industrie cinématographique et des médias, il a connu un grand succès partout où il a pu être montré. Le film raconte l’histoire de Mme Abby Johnson, qui a travaillé pour Planned Parenthood pendant huit ans et est même devenue directrice d’une grande clinique d’avortement de cette organisation. Après avoir vu l’échographie d’un avortement, elle a rompu son contrat et est devenue active dans le mouvement pro-vie américain. En 2012, elle a quitté l’Église épiscopale libérale et, avec son mari, s’est convertie au catholicisme.

Ces témoignages et d’autres brossent un tableau de la propagande mensongère diffusée par les médias. Cela montre à quel point les médias soi-disant fiables mettent facilement de côté leurs principes en termes d’objectivité et d’attitude critique, s’ils ne correspondent pas à leurs objectifs idéologiques. Ces confessions nous donnent une bonne idée de la façon dont le « ARM » (Athéisme / Rationalisme / Matérialisme) fonctionne dans le monde entier et à quoi elle doit ses succès. 

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s