CROIRE EN DIEU : UNE CONVICTION CHINOISE HAUTEMENT AUTHENTIQUE

He Guanghu, Université Renmin, Pékin, décembre 2020.  (traduction propre)

Des centaines d’années avant la naissance de Confucius, il existait déjà une religion en Chine, qui est rarement mentionnée. Cette religion, curieusement, n’avait pas de nom. Comment, alors, cette religion est-elle devenue une religion sans nom ? Peu importe, le fait est que partout dans le monde, l’humanité a développé des religions qui ont transformé les gens en êtres religieux.

Quelle est la différence entre les humains et les animaux? Est-ce juste que les gens fabriquent des outils? Est-ce juste que les gens sont rationnels? Aristote a déclaré que les gens ont la politique. Est-il suffisant que les humains soient des animaux engagés en politique ? Non, ce n’est pas suffisant. Les érudits religieux disent que la différence entre les humains et les animaux est que les humains ont des religions. Par conséquent, la plus grande différence entre l’homme et l’animal est que les gens d’en bas sur terre peuvent adorer la plus haute puissance du ciel. Un instinct religieux de croire est présent dans la nature humaine. Les Chinois ne font pas exception.

Nous ne pouvons pas prétendre que “les étrangers ont apporté des croyances religieuses aux Chinois, parce que les Chinois eux-mêmes n’ont aucune croyance religieuse” ; ce serait un non-sens. Les Chinois ne sont pas un type de peuple séparé, ou une sorte de créatures bestiales. Les Chinois sont des gens civilisés, et la civilisation s’apparente à la religion. La religion est le noyau, le cœur, l’âme et l’esprit de la civilisation.

Y a-t-il une religion au cœur de la civilisation chinoise ?  Et si oui, où devrions-nous chercher des  preuves de cela? Regardons  les preuves archéologiques. L’histoire de la civilisation chinoise se compose de douze dynasties: la dynastie de Xia, Shang, Zhou, Qin, Han, Jin, Sui, Tang, Song, Yuan, Ming et Qing. Il n’y a aucune preuve archéologique  qui  confirme l’existence de la dynastie Xia avec certitude. Mais il existe  des  preuves de la dynastie Shang, dont la plus importante est l’écriture en os d’oracle: les textes les plus anciens en chinois, dont certains mots sont très intéressants pour nous. Par exemple, il y a trois mots dans l’écriture de l’os de l’oracle: « Dieu, Commandement, Pluie » (« Di Ming Yu », 帝命雨).  Que signifient ces trois mots ? Impliquent-ils que l’empereur commande la pluie ? Non, il y a 3000 ans, il n’y avait de facto aucun empereur en Chine. Le premier signe, le mot « Di » (帝), est un concept chinois.  Il y avait par exemple, des pharaons en Egypte et il y avait des rois en Mésopotamie et à Babylone. Les dirigeants de la dynastie Shang étaient appelés rois Shang. Alors, que  signifie « Di » ici? Dans cette phrase “Di” signifie Dieu, et Dieu commande la pluie. Même s’il y avait eu un empereur sur terre alors, il ne pouvait en aucun cas commander la pluie, ni l’empereur ne pouvait donner la pluie au peuple. Par conséquent, « Di Ming Yu » (帝命雨) signifie : Dieu a ordonné la pluie.

Autre exemple :  il y a aussi une expression étrange « Bin Yu Di » (宾于帝) incluse dans l’écriture en os d’oracle de la dynastie Shang, en réponse à la question : « Où sont passés les ancêtres du roi de la dynastie Shang après leur mort ? Où vont les gens après leur mort ? ». L’écriture en os de l’oracle répondit : Ils sont devenus « les invités de Dieu ». « Bin » signifie invités, invités de marque, « Yu » signifie la naissance de l’année (est-ce juste ici ?), « Di » signifie Dieu; par conséquent, « Bin Yu Di » (宾于帝)  signifie que les ancêtres ont visité  Dieu  après leur mort. Cela montre qu’il y avait un concept de Dieu chez les Chinois: « Di » (帝) se réfère à Dieu.

Il y a des preuves que les anciens Chinois croyaient en Dieu et croyaient en Lui en tant que créateur du ciel et de la terre. Plus tard, l’homme a attribué d’autres fonctions à Dieu : non seulement Il était le créateur du ciel et de la terre, mais Dieu récompensait aussi le bien et punissait le mal. Croire en Dieu n’est donc pas une expression de révérence pour des croyances étrangères, pas une trahison des ancêtres, pas un signe que l’on n’est pas un bon Chinois, et pas un rejet de la culture chinoise. La religion ne signifie pas que vous utilisez quelque chose et que vous le  mettez dans l’esprit du peuple chinois, non ! Croire en Dieu est la foi la plus ancienne en Chine, c’est la foi la plus indigène en Chine, une  foi chinoise très idiomatique.

Le nom du plus ancien livre en Chine est le même que le sens de base du mot Bible: « Livre » (书).  Plus tard, en raison de son statut élevé, il a été  appelé « Le livre de l’histoire ». Dans les paroles de Confucius, six livres classiques sont mentionnés: « Poésie », « Rites », « Musique », « Changements », « Annales du printemps et de l’automne » et « Livre ».  « Livre » est également connu sous le nom de « Livre Shang », le plus ancien livre de Chine.  Il parle de Dieu et un long passage  prouve que les Chinois croyaient en Dieu.

Un autre livre avec lequel on pourrait être plus familier est le “Livre de Poésie” (ou « Livre des Cantiques »). Il y avait très peu de livres à cette époque, de sorte que ces écrits ont acquis un statut élevé et ont été très vénérés par beaucoup, y compris Confucius. C’est le plus ancien recueil de poésie, d’où le nom de « Poésie ». Dans ce livre, la croyance chinoise en Dieu est exprimée et le nom de Dieu est souvent utilisé dans les trois parties qui composent le livre : Ode, Hymne et Louange. La Louange se compose des chants utilisés lors de la cérémonie sacrificielle avec laquelle les empereurs adoraient le Dieu du ciel. « L’Administration de la musique divine », située dans le Temple du Ciel à Pékin, jouait de la musique pour les empereurs, principalement pour adorer le Dieu du ciel. C’est un héritage de la tradition de la Louange, qui chante les louanges de Dieu dans le Livre de poésie.

Les plus anciens écrits et livres chinois prouvent tous que les Chinois croyaient en Dieu, et que Dieu n’est ni un « nom étranger » ni un mot importé. Dieu est le Dieu de l’univers entier. Comment peut-Il appartenir à un pays ? Cette déclaration en soi est étrange et n’a aucun sens. De quel pays Dieu vient-il ? D’un pays occidental ? oriental ? du sud ? nordique ? Dieu contrôle tout, sinon il ne serait pas appelé Dieu.

Plus tard dans l’histoire chinoise, il semble que plus rien n’est entendu de Dieu.  Il y  a très peu de preuves d’une  croyance chinoise en Dieu. Bien que les vieux livres semblent parler de moins en moins de Dieu, ils ne sont pas sans quelques références à Dieu. À la fin de la dynastie Qing, sous le règne de Guangxu, le Temple du Ciel de Pékin fut frappé par la foudre et incendié. La reine Cixi, qui était à la tête de la dynastie Qing à l’époque, a ordonné la reconstruction du temple et a accroché un panneau dans la « Salle de prière pour une bonne récolte », le bâtiment le plus beau et le plus important de Pékin, sur lequel on peut lire : « La plus haute divinité, le Dieu céleste » (皇天上帝).  Le caractère du mot « Dieu » est très visible sur le tableau. La reine Cixi et tous les ministres autour d’elle savaient qu’ils pouvaient trouver cette référence dans les anciens livres chinois!  Pourquoi les Chinois auraient-ils accroché un nom étranger à l’endroit le plus important, le plus solennel, le plus élevé, en plein centre ?

La signification du signe utilisé pour représenter « Dieu »  a évolué lentement. Dans les premières années de la dynastie Zhou, le signe a pris  le sens de « Dieu céleste » (天帝).  « Dieu est au ciel. » Pour désigner Dieu, ils se référaient au « Ciel » et utilisaient le mot « Tian ». Serait-ce  en parallèle avec les Israélites, qui, malgré leur foi profonde, n’ont pas utilisé le nom de Dieu ?  Il n’y a aucune preuve de cela.

« Lao Tian » ne fait pas référence au « ciel bleu ». Quand une personne fait de   mauvaises choses, les gens chantent « Tian Da Lei Pi » (天打雷劈), ce qui signifie que Dieu punira le coupable en le frappant avec la foudre et en le divisant en deux! Comment  « Lao Tian », un ciel bleu, pouvait-il savoir qui faisait le mal ou le bien?  Lao Tian peut-il savoir qui a fait de mauvaises choses ? Comment Lao Tian pourrait-il l’éliminer ? Ainsi, dans les quatre mots « Tian Da Lei Pi », « Tian » se réfère à Dieu, parce que Lui seul peut discerner quelles sont les bonnes et les mauvaises choses dans le monde.

Les Chinois disent aussi  « Tian Sheng Wo Cai », ce qui signifie « Je suis né avec un grand talent ».  Confucius a dit « Tian Sheng Wo De », ce qui signifie « Je suis né avec vertu », Dieu (Tian)  lui a conféré la vertu et le talent. On ne peut pas dire que l’air lui a donné vertu et talent. Ainsi, quand on  parle de « Tian » dans cette phrase, on se réfère au Dieu de la Chine ancienne. La Chine a toujours eu une telle religion et honoré quelque chose qui n’a jamais changé. Cela s’appelait « Dieu », mais est devenu lentement « le Dieu Céleste » (Tian Di 天帝), etc. Le nom a un peu changé, mais la signification n’a pas changé. Il y a une religion en Chine, mais elle n’a pas été inventée par Confucius. Les étudiants de Confucius et  les générations post-confucéennes y croyaient. Ils n’ont pas conçu cette religion, ils y croyaient simplement.

Les confucéens croyaient en « Dieu » (Tian). Si une personne ne croyait pas en Dieu, cette personne serait  Wu Fa Wu Tian (无法无天), et Sang Jin Tian Liang (丧尽天良) : sans loi, méchant et totalement dépourvu de conscience. Ces phrases contenaient le mot « Tian » (Dieu), de sorte que les érudits confucéens dans les temps anciens ont pu  croire en « Tian », et donc en la religion. Ils n’ont pas inventé une religion. Ils ont simplement créé une doctrine appelée « confucianisme », fonctionnant pour l’éducation, mais ils n’ont pas créé de religion. Le confucianisme est donc un autre nom de la philosophie confucéenne, à fonction sociale (centrée sur l’apprentissage plutôt que sur la religion) : ce n’est pas une religion, mais une philosophie, un ensemble de principes philosophiques, traitant de  la vie et de la société.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s