Monde

LE SAINT-SIÈGE ET LA CHINE ONT RENOUVELÉ LEUR ACCORD PROVISOIRE POUR DEUX ANS

Par Verbiest Courier Équipe éditorial, décembre 2020.

Le Vatican a publié le 21 octobre 2020 la nouvelle confirmant ce que l’Eglise et les médias attendaient depuis plus d’un mois. Tout comme en septembre 2018, le texte de l’Accord n’a pas été publié, mais cette fois le Saint-Siège a publié un document de 4 pages fournissant plus d’informations de base et des éclaircissements sur l’intention et le point de vue du Saint-Siège. Voici quelques citations sélectionnées par l’équipe éditorial de Verbiest Courier à partir d’une traduction non officielle du document.

* Les principales motivations qui ont guidé le Saint-Siège dans ce processus du dialogue avec les dirigeants gouvernementaux chinois, sont fondamentalement de nature ecclésiologique et pastorale. La question de la nomination des évêques est d’une importance vitale pour la vie de l’Église tant au niveau local qu’universel.

* Cet enseignement fondamental concernant le rôle particulier du Souverain Pontife au sein du Collège épiscopal et la nomination elle-même des évêques a inspiré les négociations et a été un point de référence dans la rédaction du texte de l’Accord.

* A partir d’aujourd’hui, pour la première fois après de nombreuses décennies, tous les évêques de Chine sont en communion avec l’Évêque de Rome et, grâce à la mise en œuvre de l’accord, il n’y aura plus d’ordinations illégitimes.

* Il convient toutefois de noter que toutes les questions ou situations en suspense qui préoccupent encore l’Église n’ont pas été traitées dans l’Accord, mais uniquement la question des nominations épiscopales, qui est décisive et essentielle pour garantir la vie ordinaire de l’Église en Chine, comme dans toutes les autres parties du monde.

* Le cardinal Parolin a déclaré qu’il était conscient de l’existence de divers problèmes concernant la vie de l’Église catholique en Chine, mais aussi qu’il était impossible de contrôler toutes les questions en même temps.

* En ce qui concerne les résultats obtenus jusqu’à présent, deux évêques ont été nommés, tandis que divers autres processus de nouvelles nominations épiscopales vont de l’avant, certains à l’étape initiale, d’autres à des stades plus avancés.

* L’application de l’Accord, avec une participation efficace et progressivement plus active de l’épiscopat chinois, est donc d’une grande importance pour la vie de l’Église catholique en Chine et, par conséquent, pour l’Église universelle. * Il existe encore de nombreuses situations qui causent de graves souffrances. Le Saint-Siège en est très conscient, en tient compte et ne manque pas de les attirer à l’attention du gouvernement chinois afin que la liberté religieuse puisse être véritablement exercée.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s