Monde

Le Vatican offre de l’aide pour le dialogue russo-ukrainien

Source : kathpress.at, 28.02.2022 (propre traduction)

Rome, 28.02.2022 (KAP) Le Vatican appelle à la fin des combats en Ukraine et à un retour à la table des négociations. Le Saint-Siège est prêt à soutenir la Russie et l’Ukraine dans ce dialogue, a déclaré le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin dans une interview accordée à quatre grands journaux italiens (lundi). « Nous devons éviter toute escalade, mettre fin à la guerre et négocier », a déclaré Parolin. Il est convaincu qu’il y a encore et toujours de la place pour la négociation.

Dans l’interview, Parolin a exprimé sa grande inquiétude quant à une extension du conflit en Europe : « Ce serait une catastrophe aux proportions gigantesques, même si malheureusement elle ne peut pas être complètement exclue. » Ces derniers jours, il avait vu des déclarations rappelant les événements qui ont précédé et déclenché la Seconde Guerre mondiale. C’est pourquoi l’attaque militaire, « dont nous subissons tous les conséquences, doit être arrêtée immédiatement », a exigé Parolin.

Si l’on cesse de communiquer et d’écouter sincèrement l’autre, on se regarde avec suspicion et on n’échange que des reproches mutuels. Les développements de ces dernières années et surtout de ces derniers mois n’ont fait qu’augmenter les surdités mutuelles et ont conduit à des conflits ouverts, a indiqué Parolin.

« Les aspirations des différents pays et leur légitimité doivent faire l’objet d’une réflexion commune, dans un contexte plus large et, surtout, tenir compte des décisions des citoyens eux-mêmes et dans le respect du droit international. Et l’histoire regorge d’exemples qui confirment que c’est possible », a déclaré Parolin à La Stampa, La Repubblica, Il messaggero et Corriere della Sera.

Le Pape : « Que les armes se taisent »

Le pape François fait pression depuis des jours en paroles et en actes pour la paix en Ukraine et l’aide au peuple du pays. Au cours des prières de l’après-midi dimanche à Rome, il a lancé un appel à des couloirs humanitaires pour les réfugiés d’Ukraine. « Je pense aux personnes âgées qui  cherchent  refuge, je pense aux mères qui fuient avec leurs enfants », a déclaré François.

“Celui qui fait la guerre oublie l’humanité”, a averti le Pape. La guerre ne regarde pas la vie concrète des individus, mais place les intérêts du parti et du pouvoir au-dessus de tout, a-t-il insisté. Cela s’applique à toutes les guerres, y compris en Syrie, au Yémen ou en Éthiopie. « Que les armes se taisent, Dieu est avec les artisans de paix, pas avec ceux qui utilisent la violence », a déclaré François. Vendredi, François avait étonnamment et, au-delà du protocole, visité personnellement l’ambassade de Russie auprès du Saint-Siège. Comme l’a confirmé le bureau de presse du Vatican, il a exprimé « son inquiétude au sujet de la guerre » lors d’une conversation avec l’ambassadeur Alexander Awdejew.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s