Rome

Le pape François parle de son voyage historique en Irak

Lors de l’audience générale du mercredi 10 mars 2021, le pape François a parlé de sa visite en Irak. C’était le premier voyage papal vers le pays où se trouve Ur, dans la terre d’origine d’Abraham, qui est considéré comme le fondateur commun de trois grandes religions monothéistes.

Cette visite a été motivée par la profonde préoccupation du pape pour les conséquences de la violence de la guerre, en particulier pour les minorités. Dans de nombreux cas, ce sont des chrétiens. Dans le nord de l’Irak, en plus des massacres et du bannissement de chrétiens et chiites, il y a eu de nombreuses victimes de l’Etat islamique à regretter chez les jezidi’s (Kurdes à la foi syncrétique).

Après la libération du nord et l’expulsion de l’Etat islamique, une brève période de  calme relatif s’ensuivit, au cours de laquelle une partie de la population chrétienne revint et la reconstruction des églises commença, en particulier dans la plaine de Niniveh. À partir de 2020, cependant, ils sont de nouveau menacés par des attaques turques et des enlèvements par des extrémistes islamiques. Leurs perspectives sont tout sauf roses et le fait que le Pape soit maintenant venu les voir signifiait beaucoup pour eux.

Depuis la « libération démocratique » de l’Irak par la coalition dirigée par les États-Unis, les 1,5 million de chrétiens d’Irak en 2003 ont été réduits à un dixième de ce nombre. Dans la Syrie voisine, pendant ce temps, les  2/3ème de la population chrétienne ont disparu.

Voici quelques passages du message du pape – après avoir traversé le pays pendant quatre jours – un voyage jugé « dangereux ».

Sources (10-03-2021):

– kerknet.be

– zenit.org

– vaticannews.va

Chers frères et sœurs, bonjour!  

« Au cours des derniers jours, le Seigneur m’a permis de visiter l’Irak et ainsi de réaliser un plan de saint Jean-Paul II. Jamais auparavant un pape n’avait visité la terre d’Abraham. La Providence a voulu que cela se produise maintenant, en signe d’espoir après les nombreuses années de guerre et de terrorisme et pendant une pandémie sévère. »

Après cela, le Pape a exprimé sa gratitude à Dieu et à tous ceux qui ont rendu son voyage possible et fructueux, avec une mention spéciale du grand ayatollah Al Sistani, le chef spirituel irakien avec qui il a eu une rencontre inoubliable. Ce voyage était pour lui comme un pèlerinage et en même temps un signe d’espoir:   

« Je ne pouvais pas m’approcher de ce peuple torturé, de cette Église de Martyrs, sans prendre la croix sur mes épaules qu’ils portent depuis des années, au nom de l’Église catholique. Une grande croix, comme celle à l’entrée de Qaraqosh. Je l’ai senti fortement en voyant les blessures encore ouvertes de la destruction et plus encore pendant la rencontre avec les témoins survivants de la violence, des persécutions, de l’exil… En même temps, j’ai vu autour de moi la joie de recevoir le messager du Christ. J’ai vu l’espérance d’un horizon de paix et de fraternité, résumée par les paroles du Christ qui ont formé la devise de cette visite :« Vous êtes tous frères ».

Le monstre destructeur de la guerre:

« Bagdad a été une ville de la plus haute importance au cours de l’histoire, qui a abrité la bibliothèque la plus riche du monde durant des siècles.  Qu’est-ce qui l’a détruite ? La guerre. La guerre est toujours le monstre qui s’adapte à travers le temps et continue de dévorer l’humanité. »

Qui livre les armes ?

« La réponse aux armes n’est pas d’autres armes. Je me suis demandé: qui a vendu les armes aux terroristes? Qui vend les armes aujourd’hui aux terroristes qui causent des massacres ailleurs, il suffit de penser à l’Afrique, par exemple? C’est une question à laquelle j’aimerais obtenir la réponse de quelqu’un. »

La fraternité en réponse.

« Réussirons-nous à créer la fraternité entre nous, à créer une culture des frères ? Ou allons-nous continuer avec la logique de la guerre, qui a commencée par Caïn ?

C’est pourquoi nous nous sommes rencontrés et nous avons prié, chrétiens et musulmans, avec les représentants d’autres religions, à Ur, où Abraham de Dieu a reçu son appel il y a environ quatre mille ans. Abraham est notre père dans la foi, parce qu’il a écouté la voix de Dieu qui lui a promis une descendance, qu’il a tout laissé derrière lui et est parti. »

Messages de fraternité :

« Un message de fraternité vient de la réunion ecclésiastique dans la cathédrale syro-catholique de Bagdad, où 48 personnes ont été tuées en 2010, dont deux prêtres, lors de la célébration eucharistique. L’Église en Irak est une Église martyre et dans ce temple, qui porte la mémoire de ces martyrs inscrit dans la pierre, la joie de la rencontre a résonné. Mon émerveillement d’être parmi eux s’est mêlé à leur joie d’avoir le Pape avec eux.

De Mossoul et de Qaraqosh, sur le Tigre, près des ruines de l’antique Ninive, nous avons diffusé un message de fraternité. L’occupation de l’EI a provoqué la fuite de milliers et de milliers d’habitants, y compris de nombreux chrétiens de diverses confessions et d’autres minorités persécutées, en particulier les Yézidis. L’antique caractère de cette ville a été détruit. À l’heure actuelle, on cherche avec difficulté à reconstruire. Les musulmans invitent les chrétiens à revenir et à restaurer ensemble les églises et les mosquées.  La fraternité est là. »

Message de foi et d’espérance

« Et s’il vous plaît, continuons à prier pour nos frères et sœurs si éprouvés, afin qu’ils trouvent la force de recommencer. En pensant aux nombreux Irakiens qui ont émigré, je voudrais dire: vous avez tout laissé derrière vous, comme Abraham. Gardez, comme lui, la foi et l’espérance, et soyez artisans d’amitié et de fraternité là où vous résidez. Et, si possible, revenez. »

Vœux finaux

« En Irak, les palmiers, symboles de ce pays et de son espoir, ont continué à pousser et à porter leurs fruits, malgré le fracas de la destruction et des armes. Il est ainsi pour la fraternité : comme le fruit du palmier, elle ne fait pas de bruit, mais elle est fertile et nous fait grandir.

Que Dieu, qui est paix, accorde à l’Irak, au Moyen-Orient et au monde entier, un avenir de   fraternité. »

Joignons-nous à ces vœux et implorons Dieu de débarrasser l’humanité des nombreuses formes de cruauté, de folie religieuse, de soif de pouvoir et soif d’argent qui la tourmentent. Que Son Royaume de paix fraternelle vienne !

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s